Introduction au réseau


précédentsommairesuivant

I. Avant-propos

Cet article va vous apprendre les bases de la connaissance du réseau. C'est à dire que vous allez découvrir quels sont les différents appareils qui opèrent dans un réseau et comment sont organisés les réseaux. Car il y a beaucoup de spécifications et de règles sur l'élaboration d'un réseau qu'il est très utile de connaître avant de se lancer dans le réseau.

II. Introduction

Avant de commencer à apprendre des notions purement réseau, nous allons nous attarder un moment sur les bases.

II-A. Les composants

Je vais maintenant vous présenter brièvement les principaux composants entrant dans la communication réseau.

II-A-1. Le processeur

Le processeur est le cerveau de l'ordinateur, c'est lui qui gère toutes les opérations de base, il va s'occuper de rediriger les fluxs du clavier, de la souris et de tout autre périphérique d'entrée, vers les bons composants. C'est lui qui va envoyer les flux de sortie vers l'écran, les écouteurs, ...
Sa vitesse est mesurée en Hertz et d'elle, dépend la vitesse du pc en lui-même. Le processeur est installé sur la carte mère.

II-A-2. La carte mère

La carte mère est un assemblage de circuits imprimés. Elle s'occupe de gérer les communications entre les différents composants et les périphériques. Tout vient se brancher sur elle. Elle héberge aussi la mémoire morte (ROM) et la mémoire vive (RAM). La RAM est employée pour mettre en mémoire les données des applications qui marchent, alors que la ROM contient des informations dont le système a besoin par exemple pour démarrer. C'est encore la carte mère qui va gérer les périphériques des stockages. Sur la carte mère, on va pouvoir brancher des cartes d'extension qui vont ajouter des fonctionnalités à notre système. On va pouvoir les brancher sur différents types de bus : AGP, PCI et ISA.

II-A-3. La carte réseau

La carte réseau est employée pour faire communiquer le pc avec d'autres éléments, tels que des PCs, des serveurs ou des imprimantes. Elle aussi vient s'intégrer sur la carte mère. Il faut prendre en compte certains éléments pour la sélection d'une carte :

  • Type de réseau : 10, 100 ou 1000Mbps, c'est à dire la vitesse de communication
  • Type de média : C'est en fait le type de câble qui va être utilisé pour relier la carte réseau à un autre élément réseau. Ce type peut être de la fibre optique, un câble à paire torsadée ou un réseau sans fil.
  • Type de bus : C'est en fait le bus sur lequel on va brancher notre carte, cela peut être PCI ou ISA.

Une carte réseau communique de manière parallèle avec la carte mère et de manière sérielle avec le réseau.

II-B. Les formats de données

Un ordinateur peut comprendre une donnée seulement si celle-ci est binaire. Une donnée binaire est une donnée codée en base 2.
Un autre format de donnée aussi beaucoup utilisé est l'hexadécimal, il est codé en base 16.

II-B-1. Les termes de mesure de données

  • Bit(b) : C'est la plus petite unité de mesure possible, un bit peut être 1 ou 0, c'est le format binaire avec lequel travaille le CPU.
  • Byte(B) ou Octet(o) : C'est un groupe de 8 bits.
  • Kilo(k) : Représente 1000(1024). Exemple 2kB = 2048 Byte = 16384 bits
  • Méga(M) : Représente 1'000'000(1'048'576)
  • Giga(G) : Représente 1'000'000'000
  • Ps : par seconde, unité de mesure de vitesse d'un réseau par exemple : kbps
  • Hertz(Hz) : C'est une unité de mesure de fréquence. C'est le nombre de cycles par secondes effectués. C'est avec cette mesure qu'on calcule la vitesse d'un processeur par exemple. Aussi très employée dans les ondes radios.

II-C. Terminologie de base de réseau

  • Network Interface Card(NIC) : Carte réseau
  • Media : C'est le type de câble
  • Protocol : C'est une série de règle qui définit comment le pc va communiquer a travers le réseau, il existe beaucoup de types de protocoles, des protocoles de routage, des protocoles internet, …
  • IOS (Internetwork Operation System) : C'est le logiciel qui est dans l'élément de réseau, en quelque sorte son OS.
  • LAN (Local Area Network) : C'est un petit réseau, qui est confiné entre de petites barrières géographiques, cela peut être une chambre, un bâtiment, ou éventuellement plus grand.
  • MAN (Metropolitan Area Network) : C'est un réseau plus grand que le LAN, il couvre environ une ville entière
  • WAN (Wide Area Network) : C'est un réseau gigantesque, qui peut s'étendre sur plusieurs pays. Internet en est un exemple.

II-D. Le modèle OSI (Open System Interconnexion)

Ce modèle a été créé par l'organisme ISO. C'est une norme internationale. Elle est implémentée dans presque tous les réseaux et la plupart des protocoles en sont dérivés. Les entreprises se sont rendu comptes que si tout le monde se basait sur les mêmes spécifications, la communication entre réseau serait énormément améliorée. Ce modèle est formé de 7 couches ayant chacune des applications bien distinctes.

II-D-1. Avantages d'OSI et de la division par couches

  • Cela réduit la complexité, puisque cela subdivise la communication en plus petites couches
  • Cela standardise bien sûr les interfaces
  • Cela permet un meilleur développement et une meilleure évolution, car il suffit d'interagir sur la couche qui doit être modifiée.

II-D-2. Les couches OSI

Je vais maintenant vous présenter les différentes couches qui forment la norme OSI.

II-D-2-a. La couche 7 : Application

La couche application est responsable de la communication entre le réseau et les applications. Elle offre le service réseau à l'application qui le demande. Elle est différente des autres couches, car elle n'offre pas de service aux autres couches

II-D-2-b. La couche 6 : Présentation

Cette couche s'occupe surtout de traduire les données pour que les 2 systèmes puissent communiquer entre eux et se comprendre. Par exemple si un envoie de l'ASCII et l'autre du DCB, la couche va s'occuper de traduire dans les 2 sens.

II-D-2-c. La couche 5 : Session

Cette session établit, gère et termines les communications entre 2 systèmes. Elle s'occupe aussi de synchroniser les dialogues entre les hosts. Elle assure la communication et la gestion des paquets entre 2 stations.

II-D-2-d. La couche 4 : Transport

Cette couche divise les données de l'envoyeur, puis les rassemble chez le récepteur. La couche transport assure la fiabilité et la régulation du transfert de données..C'est la couche tampon en quelque sorte, car elle se trouve entre les couches purement réseau et les couches qui eux se référent plus aux applications.

II-D-2-e. La couche 3 : Réseau

Cette couche gère la connectivité entre 2 systèmes qui peuvent être localisés dans différents endroits géographiques et dans différents réseaux. La couche liaison de données assure un transit fiable des données sur une liaison physique. Elle se réfère aux adresses réseaux donc IP

II-D-2-f. La couche 2 : Liaison de données

Cette couche définit comment les données sont formatées et comment on accède au réseau. Elle est responsable de " dire " comment un appareil correspond avec un autre alors qu'ils sont sur différents réseaux et médias. Elle se réfère à l'adressage physique donc aux adresses MAC.

II-D-2-g. La couche 1 : Physique

La couche physique est la couche de bas niveau, c'est la couche la plus basique du modèle, elle contient toutes les spécifications électriques, mécaniques pour l'activation, la maintenance entre le lien physique et le système. Par exemple, les distances de transmission, le voltage, les connecteurs physiques, le type de média.

II-E. La communication Peer-to-Peer

La communication Peer-to-Peer (P2P) est un modèle de réseau informatique dans lequel tous les élments n'ont pas seulement un rôle (client ou serveur), mais peuvent fonctionner dans les 2 rôles.

II-F. Le protocole TCP/IP

Le protocole TCP est basé sur les couches OSI, mais il n'en a lui-même que 4.

Je vais maintenant vous présenter les couches du protocole TCP/IP. Vous ne serez néanmois pas trop perturbés, car les couches ressemblent beaucoup à celles du modèle OSI.

II-F-1. La couche 4 : Application

C'est la couche de haut niveau, elle correspond directement avec l'utilisateur, elle englobe les couches OSI d'application, de présentation et de session. Elle s'assure que les données soient correctement "empaquetées" pour qu'elles soient lisibles par la couche suivante.

II-F-2. La couche 3 : Transport

Cette couche est sensiblement ressemblante à la couche transport du modèle OSI.

II-F-3. La couche 2 : Internet

Cette couche doit s'assurer que les données envoyées arrivent correctement à destination.

II-F-4. La couche 1 : Network Access

Cette couche est assez confuse. Elle inclut tous les protocoles LAN et WAN et tous les détails que les couches OSI liaisons de données et physique fournissaient.


précédentsommairesuivant

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  










Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2009 Baptiste Wicht. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site ni de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.