Quelques conseils pour bien choisir vos disques durs

Vous voulez vous monter un nouvel ordinateur, mais vous ne savez pas comment choisir vos disques durs ? Alors cet article est fait pour vous, il décrit les différentes choses auxquelles il faut faire attention lors de l'achat d'un disque dur.

Version anglophone - English Version : Hardware Guide : The Hard Disks.

Commentez Donner une note à l'article (0)

Article lu   fois.

Les deux auteurs

Site personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

1. Introduction

Le disque dur est l'élément permettant de stocker les données de votre ordinateur. Le système d'exploitation ainsi que vos jeux, programmes et documents seront donc stockés sur ce périphérique. Lors de votre choix, il est nécessaire de faire attention à ne pas brider votre PC avec un disque dur inadéquat.

Il vous faudra contrôler plusieurs critères lors de son achat, notamment sa capacité ou encore sa vitesse de rotation.

2. Capacité

La capacité d'un disque est la quantité d'informations qu'il peut stocker. C'est l'argument de choix le plus fréquent. Les gens recherchent le plus souvent de l'espace de stockage mais cela dépend, bien sûr, de leurs besoins. Elle est calculée en Gigaoctets (Go) et le prix augmente de pair avec la capacité.

Pour information, un Go est équivalent à 1024 Mo qui sont eux-mêmes équivalents à 1 048 576 ko, ce qui est égal à 1 073 741 824 octets. Il est maintenant de plus en plus commun de trouver des disques faisant plus d'un téraoctets (To). Un Téraoctet est équivalent à 1024 Go.

Pour évaluer la capacité nécessaire de votre disque dur, voici l'espace requis par certains fichiers ou applications :

  • Un logiciel : entre 10 et 100 Mo
  • Un jeu vidéo : entre 200 Mo et plusieurs Go
  • Un document Word de quelques pages : 50 ko.
  • Une chanson : entre 3 et 7 Mo
  • Photographie numérique : 1 Mo
  • Un film (format DivX) : 700 Mo
  • Windows XP : 5-10 Go
  • Windows Vista : 15-20 Go
  • Windows Seven : 8-12 Go
  • Linux : 5-10 Go

Bien sûr, ces nombres sont des estimations qui dépendent également d'autres données, mais elles vous permettront de vous faire une idée de votre besoin.

Inutile d'acheter un disque disproportionné par rapport à vos besoins si ce n'est de payer plus cher. Les vendeurs chercheront souvent à vous vendre les plus gros disques durs possible et vous ne parviendrez jamais à les remplir.
Par exemple, si l'on prend un disque dur de 1 To, voici, pris séparément, ce que vous pourriez y mettre :

  • Plus de 1400 films au format DivX
  • Un million de photos de taille moyenne
  • 200 000 chansons au format MP3
  • Plusieurs dizaines de millions de pages au format Word

Autant dire que ce n'est pas nécessaire pour la plupart des gens. Il faut toujours calculer un peu plus large, mais il est inutile de payer trop cher pour un espace que l'on n'utilisera jamais.

3. Format physique

La première chose à décider est le format du disque dur dont vous avez besoin. En effet, il en existe plusieurs, à savoir :

  • Format 3"1/2 : ce sont les disques durs habituels pour les boîtiers de format tour.
  • Format 2"1/2 : ce sont les disques durs destinés aux portables.

Le choix est donc simple, si vous avez besoin d'un disque dur pour votre portable, il vous faut un disque dur au format 2"1/2 sinon au format 3"1/2.

Il reste encore le cas des disques durs externes. Dans ce cas, le disque dur est directement à l'intérieur d'un conteneur, ce n'est donc pas un gros problème, à moins que vous cherchiez quelque chose de léger et de petit auquel cas, il vous faudra opter pour un disque dur externe au format 2"1/2.

4. Interface

La première chose à vérifier est bien sûr l'interface du disque dur. C'est-à-dire la façon dont il va être connecté à la carte mère. Vous ne pouvez pas connecter un disque dur SATA sur une carte mère n'ayant que de l'IDE. Voici les différents formats existants :

  • IDE (PATA) : c'est l'interface la plus ancienne, mais aussi la plus utilisée. Les débits sont plus faibles que les autres, mais restent corrects pour une utilisation normale. Dans sa version ATA133, elle permet un débit théorique de 133 Mo/s
  • SATA : cette interface permet des débits supérieurs au PATA. Elle se décline en deux versions (SATA I et II) qui se distinguent par des débits différents, avec respectivement des débits théoriques de 150 et 300 Mo/s.
  • SCSI : cette interface est la plus rapide. Néanmoins, elle est très chère et les cartes mères habituelles ne la supportent pas. Il faut soit une carte d'extension soit une carte mère de serveur pour en brancher un dans son ordinateur. Elle permet un débit théorique pouvant aller jusqu'à 640 Mo/s.
  • SAS (Serial Attached SCSI) : il s'agit de l'évolution des disques durs SCI. La bande passante est plus élevée et elle n'est pas répartie entre les différents disques durs. Néanmoins, cette norme n'est pas encore très répandue et est exclusivement utilisée dans les serveurs.

Il faut aussi tenir compte du fait que les disques durs sont limités en vitesse. Donc, la vitesse de transfert de l'interface est surtout utile quand plusieurs périphériques sont connectés sur le même bus.

Pour un nouveau PC, je vous conseille d'opter pour des disques en SATA qui est la technologie qui tend à se généraliser. Si vraiment vous voulez des performances optimales ou si vous voulez monter un serveur, vous pouvez vous orienter vers du SCSI.

5. Vitesse de rotation

Le disque dur est bien souvent l'élément le plus lent du PC. Il n'arrive pas à suivre la puissance des processeurs. C'est surtout dû au fait qu'il est mécanique, il est donc limité par la vitesse du mécanisme de lecture. En effet, un disque dur est composé d'un plateau qui tourne et d'une tête de lecture qui se déplace sur le plateau. On peut donc augmenter la vitesse de lecture et d'écriture des données en augmentant la vitesse de rotation du disque dur. Cela permet d'augmenter le taux de transfert mais surtout de diminuer les temps d'accès aux informations, ce qui est souvent le problème des disques durs.

Il faut distinguer ici les formats 2"1/2 et 3"1/2, leurs vitesses de rotation n'étant pas les mêmes.

5.1. Disques durs pour portable : format 2"1/2

Voici les différentes vitesses possibles pour un disque dur 2"1/2 :

  • 4200 tr/min : tend à disparaître dans les nouveaux portables et ne se vend presque plus, à déconseiller.
  • 5400 tr/min : c'est le format de base actuellement pour disques durs pour portables.
  • 7200 tr/min : de plus en plus de disques sont vendus à cette vitesse,ce qui est très appréciable.

Un disque dur 5400 tr/min est déja agréable sur un portable, mais je ne peux que vous conseiller un disque dur 7200 tr/min si vous en avez les moyens. La différence de performances est appréciable.

5.2. Disques durs pour station de bureau : format 3"1/2

Voici les différentes vitesses possibles pour un disque dur 3"1/2 :

  • 5400 tr/min : n'est plus utilisée aujourd'hui, vraiment à déconseiller.
  • 7200 tr/min : c'est la vitesse générale des disques durs.
  • 10 000 tr/min : ce sont des disques SATA et SCSI. On trouve surtout de petites capacités avec cette vitesse.
  • 15 000 tr/min : ce sont seulement des disques SCSI. Ils sont utilisés essentiellement pour les serveurs mais sont très chers.

Pour les disques destinés à stocker vos données, je vous conseille d'utiliser des disques à 7200 tr/min. Par contre, pour le disque qui hébergera votre système d'exploitation et vos programmes, je vous conseille un disque à 10 000 tr/min de petite capacité (36 ou 72 Go), ce qui accélérera le démarrage de votre PC et de vos programmes. Néanmoins, il faut savoir que ce n'est pas une recette miracle et qu'il ne suffira pas de cela pour doubler la vitesse de démarrage de votre PC.

6. Mémoire cache

Les disques durs intègrent aussi une mémoire cache. Cette mémoire est utilisée pour stocker temporairement des bits de données pouvant être réutilisés. En évitant de passer par le système mécanique, on accélère ainsi l'accès aux données. On trouve différentes tailles de mémoire cache :

  • 2 Mo
  • 8 Mo
  • 16 Mo
  • 32 Mo
  • 64 Mo (encore très rare)

Je vous déconseille d'utiliser des disques avec moins de 8 Mo de mémoire cache. Si vous en avez la possibilité, je vous conseille d'opter pour des disques durs avec au moins 16 Mo de cache, 32 Mo serait un plus (mais qui a un prix, comme toute chose). Les disques durs avec 64 Mo de mémoire cache sont encore très rares et coûteux.

7. Interne/Externe

Ce qu'on appelle disque dur externe n'est ni plus ni moins qu'un disque contenu dans un boîtier et connecté à l'ordinateur via une interface Firewire ou USB. Le Firewire étant plus rapide que l'USB. Cela permet par exemple d'ajouter un disque dur même si l'on n'a plus de place dans l'ordinateur ou cela permet à quelqu'un de se déplacer avec ses données dans un disque dur.
Une autre possibilité est l'interface eSata qui commence à être disponible avec les derniers ordinateurs et portables, mais cette norme n'est pas encore très répandue. Ce format est le pendant externe du protocole Sata pour les disques durs internes.

Si vous optez pour un disque dur externe en USB, faites attention à la norme USB supportée par votre ordinateur. En effet, la norme USB 1.0 est très lente pour effectuer des transferts de données, préférez-lui donc l'USB 2. Les premiers disques durs à la norme USB 3.0 commencent à arriver sur le marché, mais cela ne vous sera pas utile si vous n'avez pas un PC supportant l'USB 3.0. Néanmoins, ces disques durs sont en règle générale compatibles avec les PC ne possédant que l'USB 2.

8. SSD

Le SSD (Solid State Drive) est une technologie encore relativement récente, mais qui tend à se généraliser et qui veut remplacer les disques durs conventionnels à terme. Il s'agit en fait d'un disque dur, mais sans aucune mécanique. De ce fait, on a des performances plus élevées, un temps de mise en route quasi nul et aucun bruit lors de l'utilisation du disque dur. En plus de cela, la consommation électrique est bien plus faible et la résistance aux chocs est bien meilleure.

Néanmoins, les disques durs SSD souffrent encore d'un gros défaut, leur durée de vie est limitée. En effet, les cellules de mémoire supportent un nombre maximal de cycles d'écritures. Cela a toutefois tendance à s'améliorer pour les derniers disques durs SSD sur le marché. Intel a par exemple annoncé une durée de vie de 5 ans pour son SSD X25-M.

En plus de cela, le prix est bien plus élevé que pour un disque dur traditionnel, environ 10 à 15 fois plus en prenant le prix au Go.

Si vous avez envie de tenter l'aventure SSD, sachez que cela peut améliorer sensiblement les performances au démarrage de votre machine ainsi que le lancement de vos applications. Il peut donc être très intéressant d'opter pour un disque dur SSD de capacité moyenne 32 ou 64 Go pour le système d'exploitation. Néanmoins au vu du prix actuel, il n'est pas encore raisonnable d'utiliser des disques durs SSD pour le stockage de données.

9. Conclusion

En conclusion, bien que la capacité de stockage soit importante, ce n'est pas le seul critère de choix. Il faudra aussi faire attention aux performances du disque dur (mémoire cache, vitesse de rotation, interface) pour ne pas brider votre ordinateur.

Faites aussi attention à la marque et à la série du disque dur. Autant mettre un peu plus d'argent pour un disque d'une série réputée plutôt qu'une série noname qui a connu de nombreux problèmes. En effet, certaines séries ont des problèmes et ne tiennent par leurs promesses au niveau du débit de données ou dissipent mal la chaleur. Pour savoir si une série est bonne ou non, je ne peux que vous conseiller de consulter les avis des internautes.

Je vous invite aussi à consulter cet article qui vous propose différentes configurations adaptées à différents besoins.

Si vous avez des commentaires sur cet article, n'hésitez pas à vous exprimer sur le forum : Commentez Donner une note à l'article (0)
Ou alors directement sur le site avec le formulaire de commentaire au bas de cette page.

Je tiens à remercier Laurent Dardenne, pixelomilcouleurs, Wachter et renaud26 pour leur correction, ainsi que Vow pour ses compléments.

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  










Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2010 Baptiste Wicht. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.